14 Sep 2021

GESTION DE VOS COPROPRIÉTÉS : MÉFIEZ-VOUS DES CONTREFAÇONS

L’univers de la gestion de copropriété est en pleine mutation numérique et les solutions offertes par certaines start-ups sont plébiscitées par les professionnels qui les accueillent avec bienveillance et les mettent à disposition de leurs clients pour faciliter la gestion et fluidifier la communication.
De nouveaux acteurs profitent toutefois de cette transition vertueuse et prétendent avoir trouvé la formule magique pour « réinventer la roue ».

Qui n’a pas été intrigué de voir, à grand renfort de spots publicitaires, qu’une autre voie pour libérer les copropriétaires des carcans de la gestion traditionnelle était possible ?

Mais une fois analysées, il apparaît que ces offres alléchantes sont proposées par des plateformes qui ne sont en aucun cas des syndics détenteurs d’une carte professionnelle, ni d’une garantie financière et qui ne servent que de support d’aide à la gestion de copropriétés qui devront, au préalable, adopter la forme coopérative.
La gestion sera alors assurée par un copropriétaire qui en assumera l’intégrale responsabilité, la destinée du syndicat lui étant entièrement confiée et le prestataire se contentant de l’assister puisqu’il ne peut en aucun cas engager le syndicat.

Si l’idée peut paraître séduisant (promesse d’économies, de lever les freins à la résolution rapide des petits soucis du quotidien…), elle passe toutefois totalement sous silence la difficulté d’accomplir les nombreuses tâches complexes qui se présentent quotidiennement aux gestionnaires et qui constituent l’imposante partie immergée de l’iceberg de la fonction de syndic.

S’il paraît à la portée de tous de faire remplacer des ampoules défectueuses ou d’harmoniser des étiquettes de boîtes à lettres, les copropriétaires se sentent-ils prêts à assumer les yeux fermés la lourdeur et la responsabilité :

  • d’ouvrir, assurer la gestion et le contrôle des comptes bancaires ;
  • de gérer les sinistres (déclaration, gestion des indemnités, règlement des copropriétaires) ;
  • d’assumer la gestion comptable et financière de la copropriété et le recouvrement des charges impayées de leurs propres voisins ;
  • de représenter le syndicat pour toute action en justice ;
  • de transmettre rapidement un état daté en vue d’une vente ;
  • d’assurer la gestion du personnel du syndicat (licenciement, embauche, gestion des congés et maladies, déclarations sociales) ;
  • de gérer des conflits entre voisins ou subir leur impatience dans le retard d’intervention des prestataires sans compromettre sa propre qualité de vie, etc.

Le tableau n’est donc pas si parfait et il est révélateur de constater que cette analyse est également partagée par les associations de consommateurs qui alertent leurs adhérents sur ces travers.

Ainsi, qui d’autre que votre syndic traditionnel, tiers de confiance détenteur d’une carte professionnelle, d’une assurance, d’une garantie financière et régulièrement formé peut vous apporter la protection et le conseil nécessaire à la bonne gestion de votre patrimoine ?
La réponse se trouve dans la question !

Par la Commission Syndics de copropriétés FNAIM et son Président Jean-Charles ALBANESI

Votre syndic de copropriété FNAIM s’engage à vous informer et vous conseiller au mieux, n’hésitez pas à le contacter. CLIQUEZ ICI

 

 

[Haut]