15 Déc 2017

Recherche appartement ou maison : les prix de l’immobilier à Toulouse, quartier par quartier

Une étude de la chambre des notaires vient de livrer les prix de vente des appartements et maisons vendus durant un an à Toulouse. Le point sur le marché immobilier par secteurs.


Acheter un appartement ou une maison ? Et dans quel quartier ? C’est l’éternelle question des personnes qui souhaitent accéder à la propriété, sur Toulouse et dans la Haute-Garonne. Pour y répondre, la chambre interdépartementale des notaires de la cour d’appel de Toulouse vient de publier une étude qui dévoile les chiffres du marché de l’immobilier dans la Ville rose et le département.

L’étude a été réalisée par la société Min Not et se fonde sur les transactions réalisées entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017.

D’après Philippe Pailhès, responsable immobilier de la chambre interdépartementale des notaires, et Frédéric Giral, délégué immobilier, le marché toulousain est marqué cette année par « une activité record », avec une augmentation sensible des volumes dans la Haute-Garonne. Ils précisent :

Nous avons un marché sain et stable à Toulouse. En 10 ans, les prix ont été multipliés par deux à Bordeaux. Ce n’est pas le cas à Toulouse. Souhaitons que l’on ne connaisse pas les évolutions bordelaises pour préserver le marché toulousain…

Des prix stables dans la Ville rose
Les deux professionnels de l’immobilier sont clairs : pour eux, c’est le moment d’acheter ! Ils soulignent que les prix restent bas à Toulouse pour deux raisons principales :

L’offre en général manque un peu de qualité. Quant aux salaires, en dehors des cadres et professions libérales, ils sont assez contraints. Les employés ont un salaire assez limité. Attention toutefois : le prix médian du mètre carré pour un appartement ancien est de 2550 €, mais on va se rapprocher des 3000 au fil des ans !

Ce prix devrait notamment évoluer avec l’arrivée de la ligne 3 du métro, prévue pour fin 2024. Mais pour l’instant, les notaires n’ont constaté aucune différence sur le marché : « Le métro reste une donne importante dans le choix de son habitation. Mais tant que ce n’est pas acté, il n’y a pas d’influence significative. »

Les appartements anciens sont plus chers à Saint-Georges

Toulouse est ainsi la septième ville de France où les appartements anciens sont les plus chers (2550 € le m2), ex-æquo avec Montpellier. On est encore loin de Nice, qui figure en tête du classement avec un prix médian de 3570 € le m2.
Dans les quartiers toulousains, le prix au m2 se répartit de la façon suivante :

  • Saint-Georges : 4460 € (soit une évolution de + 15,4 % par rapport à l’an dernier)
  • Saint-Etienne : 4330 € (+ 14,1 %)Carmes : 4230 € (+ 8,3%)
  • Saint-Aubin – Dupuy : 4040 € (+ 11,5 %)
  • Les Chalets : 3600 € (+ 5 %)
  • Matabiau : 3600 € (+ 12,9 %)
  • Saint-Cyprien : 3540 € (- 1,4 %)
  • Arnaud-Bernard : 3460 € (- 2,6 %)
  • Le Busca : 3260 € (- 5,2 %)
  • Compans : 3160 € (+ 1 %)
  • Saint-Michel : 3120 € (+ 4 %)
  • Amidonniers : 3110 € (+ 13,4 %)
  • Pouvourville : 2860 € (+ 13,4 %)
  • Capitole : 2800 € (+ 2,3 %)
  • Patte d’Oie : 2760 € (+ 0,2 %)
  • Côte pavée : 2740 € (- 0,8 %)
  • Rangueil – CHR – Facultés : 2680 € (+ 7,2 %)
  • Saint-Agne : 2640 € (+ 2,7 %)
  • Jules-Julien : 2630 € (- 4,5 %)
  • Lardenne : 2630 € (+ 8 %)
  • Montaudran-Lespinet : 2590 € (+ 6,2 %)
  • Bonnefoy : 2580 € (+ 18 %)
  • Pont des Demoiselles : 2570 € (+ 9 %)
  • Guilhemery : 2560 € (+ 5,7 %)
  • Sept Deniers : 2550 € (+ 1,3 %)
  • Minimes : 2550 € (+ 9,7 %)
  • Fer à Cheval : 2510 € (+ 0,5 %)
  • Marengo-Jolimont : 2500 € (- 0,4 %)
  • Casselardit : 2480 € (- 0,1 %)
  • La Terrasse : 2430 € (+ 1,4 %)
  • Basso-Cambo : 2360 €
  • Arènes : 2340 € (+ 13%)
  • Saint-Simon : 2230 €
  • Saouzelong-Rangueil : 2230 € (+ 14,1 %)
  • Saint-Martin-du-Touch : 2210 € (+ 6 %)
  • Château de l’Hers : 2190 € (- 7,5 %)
  • Barrière de Paris : 2170 € (+ 4,6 %)
  • Purpan : 2150 € (- 3,1 %)
  • Croix de Pierre : 2140 € (- 1,9 %)
  • Juncasse-Argoulets: 2100 € (- 2,2 %)
  • Roseraie : 2100 € (- 4,4 %)
  • Croix-Daurade : 2090 € (- 0,5 %)
  • Lalande : 1970 € (- 4,5 %)
  • Les Izards : 1940 € (+ 16 % )
  • La Fourguette : 1750 € (- 5,9 %)
  • Soupetard : 1700 €

Maisons anciennes : le prix médian est de 317 000 €

Concernant les maisons anciennes, un prix médian a été établi à partir des 10 200 maisons vendues entre 2016 et 2017, comprenant une à plus de six pièces. Sur Toulouse en général, le prix est de 317 000 €. Le classement par quartier s’établit comme suit :

    • Côte pavée : 476 700 € (+ 0,1 %)
    • Pont des Demoiselles : 445 600 €
      Château de l’Hers : 400 000 €
    • Guilhemery : 363 100 € (- 11,5 %)
    • Roseraie : 356 500 €
    • Minimes : 324 900 € (- 12,7 %)
    • Bonnefoy : 305 900 €
    • Rangueil – CHR – Facultés : 305 900 € (- 5,9%)
    • Lardenne : 297 500 €
    • Saint-Simon : 289 200 €
    • Croix-Daurade : 232 000 € (8,8 %)

Source Nathalie Cauquil édaction de ToulouseActu Toulouse
Publié le 26 Sep 17 à 17:05|Modifié le 26 Sep 17 à 17:19

[Haut]